-stome

-stome

⇒-STOME, -STOMIE, élém. formants
I. — -stome
A. — Élém. empr. au gr. - (de « bouche ») « à bouche, orifice buccal, ventouse, ouverture (caractérisés par le 1er élém.) » (d'apr. COTTEZ 1982); les mots constr. sont des adj., le plus souvent en empl. subst., appartenant le plus souvent au vocab. de la zool. V. amblystome (s.v. ambly- A), ankylostome, cérostome (s.v. céro- II B), chélostome (s.v. chél(i)-), chondrostome (s.v. chondr(o)- A), cyclostome, deutérostome (s.v. deutér(o)- I B), gnathostomes (s.v. gnath(o)- II B 2), gymnostome (s.v. gymno- I), monostome (s.v. mon(o)- II S 1 c), phyllostome (s.v. phyll(o)- I A 3), physostomes (s.v. physo- B), plagiostomes (s.v. plagi(o)- D), rhizostome, scyphistome (s.v. scyph(o)-).
Rem. 1. Empr. au gr. Astome (de ), adj. et subst. masc. plur. a) Adj., bot. [En parlant d'une mousse] Qui est caractérisé par une capsule dépourvue d'opercule, s'ouvrant à maturité par une déchirure irrégulière de sa paroi (d'apr. GDEL). b) Subst. masc. plur. Ordre de Protozoaires ciliés holotriches caractérisés par l'absence de bouche et une ciliature uniforme, parasites du tube digestif des Oligochètes (d'apr. GDEL et Encyclop. Sc. Techn. t. 7 1972, p. 54). 2. Adapt. du gr. Amphistomes, subst. masc. plur. Ordre de Trématodes dont la ventouse postérieure est terminale, parasites de la panse des Ruminants (d'apr. GDEL). Fröhlich, Zeder, Von Siebold ont vu un embryon cilié tout différent de ses parents sortir de l'œuf des monostomes et des amphistomes (E. PERRIER, Zool., t. 1, 1893, p. 222). Distomes, subst. masc. plur. Ordre de Trématodes pourvus de deux ventouses, l'une péribuccale, l'autre ventrale comme la douve du foie (d'apr. GDEL). V. gynécophore s.v. gyn(o)- II A ex. de Lar. encyclop.
B. — Élém. empr. au gr. -() (de « bouche ») « (ce qui est) situé par rapport à la bouche ou tel ou tel orifice (dans les conditions exprimées par le 1er élém.) » (d'apr. COTTEZ 1982):
épistome, subst. masc. 1. Entomol. ,,Région antérieure de la tête située en dessous du front`` (GDEL, s.v. clypeus). Tête [des Insectes]. C'est une capsule rigide (...) sur laquelle on peut distinguer différentes régions (à sa partie supérieure le vertex, le front, le clypeus ou épistome et la lèvre supérieure ou labre (...)) (Encyclop. Sc. Techn. t. 7 1972, p. 61). 2. Zool. Lobe postbuccal présent chez les Lophophoriens et représentant une des trois régions somatiques de ces animaux, le prosome (d'apr. GDEL).
Rem. Empr. au lat. sc. adapté du gr., v. péristome.
C. — Élém. tiré du gr. « bouche, orifice, ouverture (caractérisés par le 1er élém.) »; les mots constr. sont des subst. masc. du vocab. de la bot.:
endostome , subst. Petite ouverture de la membrane interne de l'ovule (d'apr. CARRIÈRE, Encyclop. hortic., 1862, p. 11). Ce rapprochement (...) produirait ainsi une sorte d'endostome qui différerait seulement de l'endostome ordinaire, résultant du rapprochement des bords de la secondine, en ce qu'il serait formé par les bords du sommet du nucelle lui-même (Ad. BRONGNIART, Graines foss., 1876, p. 18).
exostome , subst. Petite ouverture de la membrane externe de l'ovule (d'apr. CARRIÈRE, op. cit., p. 207).
mélastome (méla-, du gr. - de « noir ») , subst. (Genre d')arbrisseau ou arbuste à feuilles opposées, persistantes, à fleurs pourpres ou violettes et dont le fruit est une baie charnue, comestible, qui a la propriété de colorer la bouche en noir. Les palmiers et les mélastomes Croissaient au pays où nous sommes (POMMIER, Océanides, 1839, p. 173).
II. — -stomie. Élém. comp. de -stome + -ie, entrant dans la constr. de subst. fém. appartenant au vocab. de la méd.
A. — [Les mots constr. désignent des troubles ayant un rapport avec la bouche] V. atrétostomie (s.v. atrét(o)-) et aussi:
cacostomie , subst. ,,Mauvaise odeur de la bouche`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
dystomie , subst. Trouble de la prononciation (d'apr. VERCH.-BUD. 1981).
xérostomie , subst. ,,État de sécheresse de la cavité buccale, lié à une importante diminution ou à une disparition de la sécrétion salivaire, résultant d'une atteinte de la totalité des glandes salivaires principales et accessoires`` (Méd. Flamm. 1975).
B. — [Les mots constr. désignent des fistules chir. ouvrant une communication avec l'organe ou entre les organes désigné(s) par le 1er élém.] V. cholédochostomie (s.v. cholédoc(h)(o)-), cystostomie (s.v. cyst- A 3), entérostomie (s.v. entér(o)- II B 2 a), gastro-entérostomie (s.v. entér(o)- II B 2 a), iléo-colostomie (s.v. iléo- II), iléostomie (s.v. iléo- II), œsophagostomie (s.v. œsophag(o)- B), pharyngostomie (s.v. pharyng(o)- I), proctostomie (s.v. proct(o)- B), pyélostomie (s.v. pyél(o)- A), rectostomie (s.v. rect(o)-2 I A) et aussi:
caecostomie , subst. ,,Abouchement chirurgical de la cavité caecale à la peau`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
colostomie , subst. ,,Abouchement du côlon à la peau`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
gastrostomie , subst. ,,Création chirurgicale d'une ouverture dans la paroi de l'estomac, communiquant avec l'extérieur à travers les téguments; elle sert généralement à l'alimentation artificielle`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
néphrostomie , subst. ,,Création chirurgicale d'une fistule entre le rein et les téguments`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
REM. Stomie, subst. fém. ,,Abouchement d'un viscère à la peau, en dehors de son emplacement naturel`` (SOURNIA Lang. méd. 1979). Les « stomies » ou opérations palliatives externes consistent à fistuliser à la peau un segment de tube digestif encore sain, en amont et en aval de la lésion, soit pour suppléer à l'alimentation orale, devenue impossible en cas de cancer, soit pour décomprimer et drainer le tube digestif en occlusion (Encyclop. Sc. techn. t. 4 1970, p. 450, s.v. digestif). En partic. Anus artificiel. Les progrès techniques ont permis de réduire le nombre de sujets porteurs d'une stomie. Ainsi, un certain nombre de tumeurs rectales qui par le passé relevaient d'une amputation du rectum avec colostomie, peuvent actuellement bénéficier d'une conservation de l'anus (...). Il en est de même pour les iléostomies, conséquence obligatoire de l'ablation du côlon et du rectum (Dernières Nouvelles d'Alsace, 15 avr. 1988).
Prononc. et Orth.: [-sto:m], [-]. V. -one, -ome; []. Mots constr. soudés. Bbg. GHAZI Méd. 1985, pp. 400-401. — QUEM. DDL t. 8 (s.v. gastrostomie), 12 (s.v. mélastome), 22 (s.v. xérostomie), 28 (s.v. dystomie).

stomato-, stoma-, -stomie, -stome
Éléments, du grec stoma, stomatos « bouche » (ex. :stomatoplastie, amphistome).
tableau Lexique de la chirurgie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”